You are here

Réduisez le prix du kWh d'électricité avec Direct Energie 09 87 67 54 76(ouvert lundi-vendredi de 8h à 21h ; samedi de 9h à 18h)
Devis en ligne - Me faire rappeler gratuitement
Fin des tarifs réglementés de l'électricitéLes tarifs réglementés jaune et vert ont pris fin au 1er janvier 2016. Pour éviter de payer plus cher, souscrivez une offre de marché sans attendre !

Le point sur les postes horosaisonniers

Les postes horosaisonniers, une incitation à l'effacement

ligne haute tension

Les postes horosaisonniers répondent au besoin d'équilibre du réseau électrique.

Pour les clients dotés de compteurs d'une puissance supérieure à 36 kVA, l'année se divise en plusieurs postes horosaisonniers. Ces derniers sont des périodes correspondant à une saison (été/hiver ou mois spécifiques) et/ou à une période de la journée. Les postes horosaisonniers influencent le prix de l'électricité de plusieurs façons, incitant ainsi les clients à réduire (ou effacer) leur consommation électrique lors des périodes où la demande est élevée, c'est-à-dire par exemple en hiver et en soirée.

Pour les gestionnaires de réseau, les postes horosaisonniers sont une solution au déséquilibre entre la demande et la production d'électricité sur le réseau. Les trois quarts de la production d'électricité en France proviennent des centrales nucléaires d'EDF, dont la production n'est pas modulable. La consommation nationale, quant à elle, varie fortement au fil de la journée et de l'année. La consommation de chauffage et d'éclairage étant par exemple plus élevée en hiver, et les ménages faisant une plus forte consommation d'électricité entre 18h et 22h tout au long de l'année. Lorsque la production des centrales nucléaires devient insuffisante, ERDF doit mettre à contribution des moyens de production "de pointe", tels que les centrales thermiques au fioul et au gaz, qui sont à la fois plus chères à exploiter et rejettent des gaz polluants.

Pour éviter cela, ERDF préfère inciter les clients à effacer leur consommation lors des postes horosaisonniers caractérisés par une charge importante. Même si certains clients particuliers y sont incités via le système des heures pleines / heures creuses, ce sont surtout les clients gros consommateurs qui sont mis à contribution.

Les différents postes horosaisonniers

Dans le cadre des tarifs réglementés jaune et vert, le nombre de postes horosaisonniers varie selon la puissance souscrite. Ce principe se retrouve dans les offres de marché, qui s'inspirent fortement de la structure des tarifs réglementés.

Pour les tarifs jaune et vert A5 en option Base correspondant à des compteurs de puissance comprise entre 42 et 3000 kVA, il y a 5 postes horosaisonniers, que nous donnons par ordre décroissant du coût de l'énergie :

  • heures de pointe
  • heures pleines hiver
  • heures creuses hiver
  • heures pleines été
  • heures creuses été

Pour les tarifs verts A8, B et C correspondant à des compteurs de puissance supérieure à 3000 kVA, il y a 8 postes horosaisonniers, que nous donnons par ordre décroissant du coût de l'énergie :

  • heures de pointe
  • heures pleines hiver
  • heures pleines demi-saison
  • heures creuses hiver
  • heures creuses demi-saison
  • heures pleines été
  • heures creuses été
  • juillet août

Influence des postes horosaisonniers sur le prix du kWh

L'influence la plus notable des postes horosaisonniers sur la facture est celle sur le prix du kWh. Aux tarifs réglementés, entre les heures de pointe et les heures les moins chères, celui-ci varie du simple au double, voire du simple au triple si la puissance souscrite est inférieure à 250 kVA.

prix kWh tarif jaune

Prix du kWh au tarif jaune Base selon les postes horosaisonniers

Influence sur la puissance réduite

La puissance réduite, pour réduire le prix de l'abonnement

Le prix de l'abonnement, aussi appelé prime annuelle fixe, est déterminé par la puissance souscrite exprimée en kVA. Le client a la possibilité de réduire la prime annuelle fixe, en souscrivant à des puissances plus ou moins grandes en fonction des postes horosaisonniers. En réduisant ainsi son droit de tirage lors des périodes de l'année où le réseau est soumis à une forte demande, le client valorise sa capacité d'effacement.

Les coefficients de puissance réduite

L'ensemble des puissances souscrites pour chaque poste horosaisonnier entre dans le calcul de la puissance réduite, qui détermine le prix de l'abonnement. La formule est la suivante :

Pr = k1P1 + k2(P2-P1) + k3(P3-P2) + k4(P4-P3) + k5(P5-P4)

Où :

  • Pr est la puissance réduite
  • P1 à P5 sont les puissances souscrites, où P1 est la puissance souscrite la plus basse
  • k1 à k5 sont les coefficients de réduction, inférieurs ou égaux à 1
coefficients tarif jaune

Coefficients de puissance réduite au tarif jaune Base selon les postes horosaisonniers et les versions d'utilisation

Pour chaque poste horosaisonnier, le coefficient de puissance réduite détermine dans quelle mesure la différence entre la puissance souscrite pour un poste P1 et pour un poste P2 influence à la hausse la puissance réduite. En d'autres termes, plus ces coefficients sont bas, et plus il est intéressant de souscrire à des puissances basses pour les postes horosaisonniers où le prix du kWh est cher. Les coefficients de puissance réduite varient grandement selon la version tarifaire.

Influence sur le coût des dépassements de puissance

Le dépassement de puissance correspond à une situation où la puissance appelée par le client à un instant t dépasse la puissance qu'il a souscrite pour ce poste horosaisonnier. Le dépassement de puissance est possible uniquement sur les compteurs électroniques (de type CJE ou PME-PMI) et Linky, ce qui est le cas de la plupart des compteurs de puissance supérieure à 36 kVA. Sur les compteurs électromécaniques (de type CJM), si la puissance appelée est trop élevée, l'électricité est coupée par un disjoncteur et il n'y a pas de dépassement de puissance.

Dans le cadre des tarifs verts, dont la structure sert de modèle aux offres de marché pour les compteurs de puissance supérieure à 250 kVA, les dépassements de puissance sont facturés de façon différenciée en fonction du poste horosaisonnier. Chacun est assorti d'un coefficient, qui est multiplié par le montant du dépassement de puissance en kW pour déterminer le coût du dépassement. Ce coefficient varie typiquement d'un facteur de 1 à 3 ou 4. Le dépassement de puissance est donc nettement plus onéreux lors des périodes de forte consommation.

dépassement tarif vert

Prix du kWh au tarif vert A5 Base selon les postes horosaisonniers

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus