Tarif de l’électricité pour les professionnels : prix du kWh 2021

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
réduire ses taxes

Obtenez jusqu'à 350€ d'économies sur vos factures d'énergie, remplissez votre demande de devis en ligne :

Devis (4 min)
Annonce - Service géré par la société Selectra

Le tarif de l’électricité pour les professionnels dépend du prix du kWh pro et du coût de l’abonnement des entreprises. Ces deux variables sont conditionnées par la fourchette dans laquelle se trouve la puissance du compteur, et la souscription au tarif réglementé ou à une offre de marché. Toute la lumière sur le tarif d’électricité pro afin de mieux gérer votre facture d’électricité.


Tarif electricité professionnel : prix kWh au tarif réglementé, tarif bleu pro d'EDF

PRIX DU KWH, COMPTEUR ELECTRIQUE ET TARIFS REGLEMENTÉS Le prix du kilowattheure change suivant le fournisseur et le profil de compteur de l'entreprise : tarif bleu pro, tarif jaune, tarif vert. Depuis le 1er janvier 2016, il n'y a plus de tarifs réglementés pour les profils jaune et vert. Cependant, le tarif bleu reste une mesure étalon pour le marché de l'énergie en France et n'est disponible que chez EDF Pro et certaines ELD.

Les petits pros avec une puissance de compteur égale ou inférieure à 36 kVA sont éligibles au tarif bleu pro d'EDF. Ceux-ci ont la possibilité, depuis l'ouverture du marché des professionnels en 2004, de choisir entre l'offre au tarif réglementé et une offre de marché.

Tarifs réglementés du tarif Bleu pro EDF
Puissance souscrite Option base Option heures pleines/ heures creuses
abonnement annuel
(HTT)
Prix du kWh (HTT) Abonnement annuel (HTT) Prix du kWh heures pleines (HTT) Prix du kWh heures creuses (HTT)
3 kVA 116.16 € TTC 0.1037 € TTC --
6 kVA 136.56 € TTC 0.1037 € TTC 136.92 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
9 kVA 154.44 € TTC 0.1037 € TTC 156.00 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
12 kVA 174.12 € TTC 0.1037 € TTC 175.56 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
15 kVA 189.60 € TTC 0.1037 € TTC 195.48 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
18 kVA 207.96 € TTC 0.1037 € TTC 212.64 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
24 kVA 247.80 € TTC 0.1037 € TTC 253.68 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
30 kVA 285.72 € TTC 0.1037 € TTC 290.40 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
36 kVA 324.48 € TTC 0.1037 € TTC 327.24 € TTC 0.1125 € TTC 0.0785 € TTC
Comparez les prix des fournisseurs pros

Tarif electricité professionnel : prix du kWh chez les fournisseurs alternatifs

De nombreux fournisseurs d'électricité proposent des offres pour les petits pros désormais, avec certains avantages par rapport au tarif bleu d'EDF pour les professionnels. Les offres sont souvent indexées sur ce dernier. Dans ces fournisseurs, on peut citer : TotalEnergies, Vattenfall, Engie, Primeo Energie, ou encore Planete Oui.

Les tarifs de l'offre Classique Electricité à -5%

Vous pouvez bénéficier d'un prix plus avantageux que les tarifs réglementés avec l'offre Classique de TotalEnergies. Cette offre d'électricité, non renouvelable, est en effet à prix indexé et garantit une réduction de 5% sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé.

Pour mieux comprendre le tableau, voici un exemple concret : pour un compteur d'une puissance de 6 kVA en option Base, le prix de l'abonnement annuel de l'offre Classique électricité de TotalEnergies (ex Total Direct Energie) coûte 137.64 € TTC pour un prix du kWh de 0.1499 € TTC. En revanche, avec une option Heures Creuses, le prix de l'abonnement s'élève cette fois à 145.83 € TTC pour un prix du kWh à 0.1749 € TTC en heures pleines et 0.1312 € TTC en heures creuses.

Grille tarifaire de l'Offre Classique électricité de TotalEnergies
logo totalenergies TotalEnergies
☎️ 01 86 79 07 34
Rappel gratuit
Compteur Base Compteur Heures Pleines - Heures Creuses
Puissance du compteur (kVA) Abonnement annuel Prix du kWh Abonnement annuel Prix du kWh
heures pleines
Prix du kWh
heures creuses
3 kVA 104.89 € TTC 0.1499 € TTC -
6 kVA 137.64 € TTC 0.1499 € TTC 145.83 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC
9 kVA 171.28 € TTC 0.1544 € TTC 185.03 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC
12 kVA 205.42 € TTC  0.1544 € TTC 223.21 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC
15 kVA 237.67 € TTC 0.1544 € TTC 260.37 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC
18 kVA 271.06 € TTC 0.1544 € TTC 295.64 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC
24 kVA 340.74 € TTC 0.1544 € TTC 362.01 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC
30 kVA 408.40 € TTC 0.1544 € TTC 429.67 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC
36 kVA 477.70 € TTC 0.1544 € TTC 496.31 € TTC 0.1749 € TTC 0.1312 € TTC

Prix TTC - à jour au 1er novembre 2021

Tarif electricité professionnel : comment est composé le prix du kwh ?

Les coûts de production et d'achat en gros

Les coûts de production désignent les frais liés à la production de l’électricité. 75 % de la production d’électricité en France est d’origine nucléaire et provient des centrales d'EDF. Depuis décembre 2010, la loi NOME a instauré le dispositif d'ARENH, « accès régulé à l’électricité nucléaire » pour que les fournisseurs alternatifs puissent se procurer de l’électricité à un prix régulé (42€/MWh en 2015). Le prix de l'ARENH est en phase de hausse du fait de l'augmentation des frais de gestion du parc de centrales nucléaires d'EDF.

Les fournisseurs alternatifs peuvent également acheter de l’électricité sur le marché de gros, où le prix du MWh s'élève à environ 36€/MWh fin 2015, soit un niveau bien en-deçà de celui de l'ARENH. La chute du prix du MWh sur les marchés explique une large désaffection des fournisseurs alternatifs vis-à-vis de l'ARENH, dont les volumes de vente sont passés de 34,5 TWh au 2e semestre 2014 à 3,8 TWh au 2e semestre 2015, et à zéro en 2016.

Les coûts d'acheminement

réseau de transport d'électricité

Les coûts acheminement supportent les frais d’acheminement de l’électricité via les réseaux de transport (réseau de haute tension) et réseau de distribution (réseau de moyenne et basse tension). RTE (Réseau de Transport d’Electricité) s’occupe du transport de l’électricité sur de longues distances tandis qu'ERDF s’occupe du réseau de distribution sur 95% du territoire, les 5% restant étant gérés par les entreprises locales de distribution.

Les coûts sont financés par le TURPE, le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité, payé par le client soit indirectement via la facture d'électricité (pour les petits consommateurs) soit directement au gestionnaire de réseau dans le cas d’un contact direct avec le gestionnaire de réseau (gros consommateurs en général).

Le TURPE pour les professionnels inclut :

  • une composante de gestion : couvre la gestion des dossiers et la facturation. Le prix de cette composante est fixe et dépend de la puissance de raccordement.
  • une composante de comptage : coûts d’entretien, relevé et location du compteur. Le prix de cette composante est fixe et dépend des caractéristiques du compteur.
  • une composante de soutirage : dépend de la puissance souscrite et de l’option tarifaire du client.

Fourniture au client final

La commercialisation de l'électricité au consommateur représente une petite part du prix final du kWh, notamment en raison des frais de gestion du service client téléphonique. Certains fournisseurs parviennent à réduire les frais de commercialisation, notamment grâce à une structure plus légère que le géant historique EDF, voire en faisant l'économie d'un service client téléphonique.

Les taxes sur le prix de l'électricité

A ces postes de dépense s'ajoutent les taxes sur le prix de l’électricité, qui sont au nombre de quatre :

  • la CSPE ou la contribution au service public de l’électricité : finance le développement des énergies renouvelables, la péréquation tarifaire et le tarif de première nécessité. En 2016, son coût est de 22,5€/MWh.
  • la TCFE ou la taxe sur la consommation finale de l’électricité est une taxe locale reversée aux communes et départements. Elle est plafonnée à 9,7€/MWh en 2016.
  • la CTA ou contribution tarifaire d’acheminement : 27,04% de la part fixe du TURPE. Elle permet de financer les droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des employés des industries électriques et gazières.
  • la TVA : 20% sur le prix du kWh, la CSPE et la TCFE, et 5,5% sur l’abonnement et la CTA.

Tarif electricité professionnel : prix du kWh pour les professionnels et petites entreprises (< 36 kA)

Les professionnels dotés d'un compteur de puissance inférieure ou égale à 36 kVA ont accès à la fois au tarif bleu d'EDF et aux offres de marché, proposées par plusieurs fournisseurs tels que Total Direct Energie et Planète Oui.

Quelle que soit l'offre retenue, le prix du kWh dépend de l'option souscrite :

  • option Base : un prix du kWh fixe au fil de la journée ;
  • option heures creuses : un prix du kWh environ 8% moins cher en heures creuses (8h par jour) et 20% plus cher en heures pleines (16h par jour). Les heures creuses sont réparties sur la nuit, et parfois en partie en début d'après-midi, selon les choix opérés par le gestionnaire de réseau ERDF.

Les tarifs réglementés : prix de l'électricité et formation des prix

Pour les clients dotés d'un compteur de puissance inférieure à 36 kVA, le fournisseur historique EDF propose le tarif bleu, qui intègre les éléments cités en première partie selon la méthode dite par empilement. Pour la partie production, l'Arenh prend une part plus importante que l'indexation sur les marchés, ce qui conduit à une hausse régulière de ces tarifs réglementés.

Les offres de marché

En parallèle au tarif réglementé bleu, les clients professionnels ont accès à un panel d'offres de marché proposées par plusieurs fournisseurs tels que Total Direct Energie, Planète Oui, Proxelia... Afin d'acquérir de nouveaux clients, certains de ces fournisseurs proposent des offres dotées d'une remise sur le prix du kWh par rapport aux tarifs réglementés, qui s'avèrent donc plus économiques aussi bien sur le court et sur le long terme. Total Direct Energie propose par exemple l'offre Classique Total Direct Energie, avec une réduction de 5% par rapport au tarif bleu pro sur le prix du kWh HT. Planète Oui, de son côté, propose une remise de 20% sur le prix de l'abonnement (sous conditions), ce qui en fait une offre adaptée pour les petites consommations.

Comparez les offres de marché (électricité/gaz)

Composition du prix du kWh pour les professionnels

 

 

Total : 0,1503 € TTC au 1er janvier 2016

Au 1er janvier 2016, les taxes représentent 38% du prix du kWh.

Tarif electricité professionnel : prix du kWh pour les entreprises, industries et grands comptes (> 36 kVA)

Les entreprises dotées d'un compteur de puissance supérieure à 36 kVA, souvent multisites, font une consommation d'énergie très importante et sont donc généralement attentives au prix du kWh ainsi qu'à celui de la prime fixe annuelle (l'abonnement), mais aussi aux autres conditions du contrat telles que les conditions des dépassements de puissance. Cette tranche de puissance est donc hautement concurrencielle.

Disparition des tarifs réglementés

Les tarifs réglementés pour les compteurs de puissance supérieure à 36 kVA (tarifs jaune et vert) ont disparu au 1er janvier 2016.

Les clients n’ayant pas opté pour une offre de marché après cette date se sont vus basculés sur une offre dotée d’un prix du kWh 5% plus cher que les tarifs réglementés pour une période de six mois. Au terme de cette période, le client retardataire est basculé sur une offre dotée d’un prix du kWh encore plus élevé, suite à la tenue d’enchères inversées entre plusieurs fournisseurs.

Les offres de marché, un prix du kWh sur négociation

En l’absence de tarifs réglementés, les clients ont accès à une variété d’offres à prix de marché proposées par plus d’une vingtaine de fournisseurs différents. Dans cette fourchette de puissance, le prix du kWh varie en fonction de la négociation entre le client et le fournisseur, le contrat étant souvent conçu sur mesure.

Le prix de l’électricité peut être négocié en fonction de plusieurs facteurs, tels les prévisions de consommation, l’obligation faite ou non au client de se conformer à ces prévisions, la présence d’une durée d’engagement ou encore les services et conseils associés. Le prix du kWh d’un fournisseur peut aussi être plus élevé du simple fait qu’il capitalise sur sa forte notoriété. Il est conseillé de demander des devis auprès de plusieurs fournisseurs afin d’obtenir la proposition la plus compétitive.

Evolution du prix du kWh au fil de l’année

Au fil de l’année, le prix du kWh peut dépendre des variables suivantes :

  • les postes horosaisonniers : le prix du kWh varie selon l’heure de la journée et la saison, en correspondance avec la charge assumée par le réseau électrique. Certaines offres permettent de s’affranchir des postes horosaisonniers et de payer un prix du kWh stable au fil de l’année.
  • la longueur d’utilisation : plus l’électricité est consommée longtemps dans l’année, plus le prix du kWh est élevé lors des postes horosaisonniers où il est le plus élevé.

Evolution du prix du kWh dans le cadre du contrat

La plupart des fournisseurs proposent plusieurs modalités de fixation pour le prix du kWh :

  • indexé sur la formule publiée par la CRE, comprenant l’Arenh et servant de base à l’évolution du tarif réglementé (cette option est déconseillée, l’Arenh se caractérisant par une évolution à la hausse) ;
  • indexé sur le prix du MWh observé sur les marchés de gros (le client pouvant parfois même choisir les indices retenus) ;
  • fixe sur une certaine durée, permettant ainsi au client d’éviter les hausses du prix du kWh, ce qui peut aussi le conduire à rater des opportunités si le prix du kWh vient à baisser ;
  • composite, reposant à la fois sur un prix fixe et un prix indexé, le client pouvant choisir de répartir la construction du prix du kWh entre les deux principes voire d’alterner entre les deux.

Les prix peuvent également évoluer lorsque le fournisseur d'énergie procède à la tacite reconduction du contrat.

Tarif d'électricité : les postes horosaisonniers

Les postes horosaisonniers est une option pour les gros consommateurs d'énergie pro s'apparentant au système heures pleines heures creuses des particuliers. Pour les profils tarif jaune et tarif vert, il est possible de définir des postes tarifaires qui permettent de faire des économies suivant des horaires et des saisons définis, tout en faisant en sorte que le gestionnaire de réseau Enedis régule les besoins d'électricité sur le réseau.

Pour les tarifs jaune et vert A5 en option Base qui sont des compteurs de puissance comprise entre 42 et 3000 kVA, il y a 5 postes horosaisonniers :

  • heures de pointe
  • heures pleines hiver
  • heures creuses hiver
  • heures pleines été
  • heures creuses été

Pour les tarifs verts A8, B et C correspondant à des compteurs de puissance supérieure à 3000 kVA, il existe 8 postes horosaisonniers :

  • heures de pointe
  • heures pleines hiver
  • heures pleines demi-saison
  • heures creuses hiver
  • heures creuses demi-saison
  • heures pleines été
  • heures creuses été
  • juillet août

Consultez aussi notre guide sur le prix du kWh de gaz naturel pour les professionnels et les entreprises.

Dernière mise à jour :