Tarif de l’électricité pour les professionnels : prix du kWh 2023

réduires ses taxes

Réduisez votre facture d'électricité et de gaz naturel

Les conseillers B2B Selectra vous aide à comparer les offres et vous oriente vers la plus adaptée à votre profil de consommation :

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée

Comparez les offres d'électricité et de gaz en ligne avec Selectra en obtenant un devis sur-mesure

Devis gratuit

Références de prix de l’électricité pour les PME et les collectivités territoriales

Les références de prix publiées par la CRE sont calculées pour une offre d’un fournisseur, d’une durée d’un an pour une livraison sur l’année calendaire 2023, valable 24 heures, fondée sur les prix de gros de l’électricité du lundi, et sont mises à jour chaque mardi.

Prix de référence de l'électricité pour les PME (HT)
Client type - moyenClient type - saisonnalise
€/MWhPrix de marché moyen bas*Prix de référencePrix de marché haut**Prix de marché moyen bas*Prix de référencePrix de marché haut**
Client bleu - base317 €334 €351 €317 €334 €351 €
Client bleu - HPHC281 €296 €311 €309 €326 €343 €
Client jaune - base279 €294 €310 €337 €357 €377 €
Client Vert A5 - base249 €264 €278 €288 €307 €324 €

* : Quantile 10 % ; ** : Quantile 90 %
Prix valables le 04 février 2023
Source : CRE.

Afin de prendre en compte la volatilité des prix de gros, la CRE publie des fourchettes de prix de référence et non uniquement un prix de référence. Ces fourchettes reflètent l’intervalle probable des offres susceptibles d’être proposées aux petites et moyennes entreprises durant cette semaine en fonction de l’évolution des prix de gros.

La CRE rappelle que les références de prix publiées par la CRE ont un caractère indicatif. Elle invite les consommateurs à bien comparer, lors de l’analyse des offres de leurs fournisseurs, leurs spécificités de consommation et de situation contractuelle avec les hypothèses retenues par la CRE.
La CRE profite de la publication de ces références de prix pour rappeler aux PME et collectivités, l’impératif à faire leurs meilleurs efforts pour réduire leur consommation d’électricité et de gaz, particulièrement l’hiver prochain, en fonction de leur situation et dans la mesure de leurs moyens.

Quel est l'objectif de ces prix de référence ?

La CRE (Commission de Régulation de l'Énergie) a mis en place ces références de prix de l'électricité afin de permettre aux professionnels (PME) et collectivités locales de s'assurer que les offres d'électricité qu'elles sont sur le point de souscrire ou de renouveler pour l’année 2023 sont compétitives et qu'elles reflètent bel et bien la réalité des coûts d’approvisionnement des fournisseurs.

Ce prix sera une sorte de boussole. - Emmanuelle Wargon, présidente du gendarme de l'énergie

La CRE, pour établir ces prix référence, se base sur une méthodologie transparente, neutre et non discriminatoire.

Qui est concerné par ces références de prix de l'électricité ? Les PME et les collectivités territoriales concernées sont définies comme les entités ayant jusqu’à 250 employés et dont le chiffre d’affaires n’excède pas 50 millions d’euros (ou 43 millions d’euros en bilan).

Pourquoi existent-ils plusieurs références de prix ?

La CRE a créé non pas une mais plusieurs références de prix de l'électricité dans le but de tenir compte la diversité des profils de consommation des professionnels et entreprises. En effet, la notion « PME », en termes de consommation électrique, est peu représentative puisque qu'elle rassemble des réalités très hétérogènes.

Ces multiples références de prix se basent sur :

  1. Les profils qui coïncident avec les couleurs d'anciens tarifs réglementés pour les professionnels (à savoir : bleu, jaune et vert) ;
  2. Les profils types de consommateurs : le consommateur dit « moyen » et le consommateur dit « très saisonnalisé » caractérisé par une forte consommation durant l’hiver et/ou sur les Heures Pleines.

Il existe donc 7 prix Référence (pour le profil PRO 1, aucune distinction entre « consommateur moyen » et « consommateur très saisonnalisé » n'est faite). Les consommateurs professionnels sont invités à se référer à la référence la plus en rapport avec leur taille, leur puissance souscrite et les caractéristiques de leur consommation.

Caractéristiques des différents « profils types » du prix de référence de l'électricité

PRO 1 : client type Bleu option Base

Le client PRO 1 est un client correspondant au profil Tarif Bleu pour les professionnels en option base. Pour ce profil type, aucune différence n'est faite entre les consommateurs moyens et les consommateurs très saisonnalisés.

PRO 2 : client type Bleu option HPHC

Le client PRO 2 est un client correspondant au profil Tarif Bleu pour les professionnels en option Heures Pleines / Heures Creuses. Pour ce profil, une distinction est faite entre les consommateurs moyens et les consommateurs très saisonnalisés. Les caractéristiques des deux consommateurs « types » sont les suivantes :

Caractéristiques des "consommateurs types" - client PRO 2
Consommateur type Consommation en Heures Pleines Consommation en Heures Creuses
Consommateur moyen 68 % 32 %
Consommateur très saisonnalisé 80 % 20 %

ENT 1 : client type Jaune

Le client ENT 1 correspond à l'ancien Tarif Jaune pour les professionnels. Pour ce profil, une distinction est faite entre les consommateurs moyens et les consommateurs très saisonnalisés. Les caractéristiques des deux consommateurs « types » sont les suivantes :

Caractéristiques des "consommateurs types" - client ENT 1
Consommateur type Consommation en Heures pleines Hiver Consommation en Heures Creuses Hiver Consommation en Heures Pleines Été Consommation en Heures Creuses Été
Consommateur moyen 35 % 12 % 40 % 13 %
Consommateur très saisonnalisé 44 % 14 % 34 % 8 %

ENT 3 : client type Vert

Le client ENT 3 correspond à l'ancien Tarif Vert pour les professionnels. Pour ce profil, une distinction est faite entre les consommateurs moyens et les consommateurs très saisonnalisés. Les caractéristiques des deux consommateurs « types » sont les suivantes :

Caractéristiques des "consommateurs types" - client ENT 3
Consommateur type Pointe Consommation en Heures pleines Hiver Consommation en Heures Creuses Hiver Consommation en Heures Pleines Été Consommation en Heures Creuses Été
Consommateur moyen 4 % 25 % 17 % 34 % 19 %
Consommateur très saisonnalisé 5 % 29 % 18 % 35 % 13 %

Quel est le prix de l'électricité chez EDF Entreprises, fournisseur historique ?

EDF Entreprises, fournisseur historique d'électricité en France, est habilité à commercialiser deux types d'offres :

Le tarif réglementé de l'électricité

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2021, le Tarif Bleu commercialisé par EDF Entreprises n'est accessible qu'à certains professionnels en fonction de critères précis définis par la loi (découvrir les critères à respecter pour souscrire au tarif réglementé de l'électricité).

Au 1ᵉʳ janvier 2023, le prix du kWh HT au tarif Bleu d'EDF pour les professionnels est de 0.1388 € en option base, de 0.1440 € en Heures Pleines et de 0.1215 € en Heures Creuses. Seul le prix de l'abonnement varie d'une puissance de compteur à une autre.

Zoom sur le bouclier tarifaire

Pour l'électricité, et conformément à la loi adoptée dans ce cadre exceptionnel, le Gouvernement a refusé la proposition d'évolution du TRVE de la CRE, et a fixé par arrêté, en janvier 2022, un barème des TRVE plafonnant leur hausse à 4 % TTC. En 2022, cela représente environ 60 €/an de hausse sur la facture d'électricité d'un professionnel.

En l'absence de bouclier tarifaire, la facture aurait atteint approximativement 540 € par an pour un client professionnel.

Dans son discours en date du 14 septembre 2022, la Première ministre, Elisabeth Borne a annoncé le prolongement du bouclier tarifaire en 2023 et son extension aux petites entreprises. Pourront bénéficier du bouclier tarifaire les petites entreprises employant moins de 10 salariés et réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 2 M€. Le bouclier tarifaire sur le prix de l'électricité s’appliquera donc aux professionnels ayant souscrit au tarif réglementé (compteur d’une puissance 36 kVA ou moins) ou à une offre de marché indexée sur celui-ci.

Le bouclier tarifaire permettra de plafonner la hausse des factures d'électricité en 2023 avec une hausse maximale du prix fixée à 15 % à compter de février 2023.

Tarifs de l'électricité des offres de marché EDF Entreprises

Prix de l'électricité des offres de marché EDF Entreprises
Offre Tarif en option Base Tarif en Heures Pleines Tarif en Heures Creuses
EDF Entreprises
Contrat Flexible
0.1293 €/kWh 0.1367 €/kWh 0.0949 €/kWh
EDF Entreprises
Contrat Garanti
0.2914 €/kWh 0.3263 €/kWh 0.1547 €/kWh
Comparer ces offres avec d'autres offres disponibles à la souscription en janvier 2023 en appelant un conseiller B2B Selectra au
☎️ 09 74 59 19 51 (service gratuit).
Obtenir un devis gratuit

Tarifs HTVA à jour en janvier 2023. Seul le prix de l'abonnement varie d'une puissance de compteur à une autre.

Quel est le prix de l'électricité chez les fournisseurs alternatifs ?

Prix de l'électricité d'une sélection d'offres de marché
Fournisseur / Offre Tarif en option Base Tarif en Heures Pleines Tarif en Heures Creuses
Dyneff
Mon Électricité Verte Pro
0,2081 €/kWh HT 0,21596 €/kWh HT 0,18221 €/kWh HT
labellenergie
Électricité verte à prix fixe 12 mois
0,4797 €/kWh HTVA 0,4849 €/kWh HTVA 0,4624 €/kWh HTVA
Mega Energie
Flexy électricité verte
0,3473 €/kWh HT 0,3880 €/kWh HT 0,2966 €/kWh HT
Vattenfall
Pro New Green
0,1318 €/kWh HT 0,1368 €/kWh HT 0,1154 €/kWh HT
Comparer ces offres avec d'autres offres disponibles à la souscription en janvier 2023 en appelant un conseiller B2B Selectra au
☎️ 09 74 59 19 51 (service gratuit).
Obtenir un devis gratuit

Tarifs à jour en octobre 2022 pour une puissance de compteur de 9 kVA. Fournisseurs classés par ordre alphabétique.

Le prix du kWh évolue différemment en fonction du type d'offre choisi

On distingue sur le marché trois grands types d'offres d'électricité. Selon le type d'offre choisi, le tarif de l'électricité payé par le professionnel évoluera différemment au cours du contrat.

Les offres à prix indexés

Les offres d'électricité à tarifs indexés proposent souvent un pourcentage de réduction sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés de vente (TRV), définis et contrôlés par l’État. Parfois, cette remise peut être effectuée sur le prix de l'abonnement à la place du prix du kWh d'électricité. Lorsque c'est le cas, cela permet au professionnel d'être assuré d'économiser par rapport à celui-ci.

Avec la crise sur le marché de l'énergie et le bouclier tarifaire, il est possible d'avoir vu émerger des offres d'électricité à prix indexés sur le TRV sans proposer de réduction sur celui-ci. L'avantage de ces offres, bien que sans réduction, est d'avoir un prix du kWh évoluant comme le Tarif Bleu et, en l'occurrence, de profiter du bouclier tarifaire.

Les professionnels dont la puissance de compteur souscrite dépasse les 36 kVA, il est possible de souscrire à une offre à prix indexé sur l’ARENH. Ces offres peuvent ne pas être les moins chères, cependant elles permettent aux professionnels de profiter d'un prix régulé. En effet, le prix ARENH est fixé par décret par les pouvoirs publics et est beaucoup moins volatile que les prix de marché.

Quelles sont les offres à prix indexés disponibles en janvier 2023 Pour connaître les offres à prix indexés disponibles à la souscription, contactez un conseiller B2B Selectra au ☎️ 09 74 59 19 51 (service gratuit).
Obtenir un devis gratuit

Les offres d’électricité à prix fixes

Les offres d'électricité à prix fixes permettent aux professionnels de profiter d'un prix du kWh fixe pour leur entreprise, et ce, durant toute la durée du contrat. En général, un contrat d'électricité peut avoir une durée comprise entre un an et trois ans.

Dans un contexte de forte augmentation des prix de l'électricité, les offres à prix fixe sont une bonne option pour les entreprises. En effet, les professionnels ayant souscrit à ce type d'offre ne voient pas leur tarif augmenter et peuvent sereinement prévoir leur budget énergie. Il est toutefois important de noter que seul le prix du kWh HT est fixe. Si les taxes sur l'électricité augmentent, le professionnel ne pourra pas y échapper.

Certains fournisseurs proposent parfois des offres à prix fixes révisables uniquement à la baisse. La révision a lieu à la date anniversaire du contrat. Ces offres permettent au professionnel de se protéger d'éventuelles hausses tout en gardant la possibilité de profiter d'une possible baisse du tarif pendant la période contractuelle.

Quelles sont les offres à prix fixes disponibles en janvier 2023 Pour connaître les offres à prix fixes disponibles à la souscription, contactez un conseiller B2B Selectra au ☎️ 09 74 59 19 51 (service gratuit).
Obtenir un devis gratuit

Les offres d’électricité à prix variables

Les offres d'électricité à prix variables sont des offres dont le prix du kWh suit le cours de l'électricité sur les marchés de gros. Il s'agit d'offres complexes et qui peuvent être aussi avantageuses que risquées pour les professionnels.

En effet, durant les périodes où les prix de l'électricité sur les marchés de gros sont très bas, elles permettent de profiter d'un tarif très avantageux. En revanche, lorsqu'il est très haut comme c'est le cas aujourd'hui, ces offres sont à éviter. C'est pour cela qu'il est important de bien vérifier la durée d'engagement lorsque l'on s'apprête à souscrire à une offre à prix variable.

Quelles sont les offres à prix variables disponibles en janvier 2023 Pour connaître les offres à prix variables disponibles à la souscription, contactez un conseiller B2B Selectra au ☎️ 09 74 59 19 51 (service gratuit).
Obtenir un devis gratuit

Comment évolue le prix de l'électricité en France ?

Le prix de l'électricité en France ont fortement augmenté ces 15 dernières années pour finir par abruptement exploser en 2021.

Le prix de l'électricité est sensible aux événements internationaux. Récemment, la crise sanitaire liée à la COVID-19 et la guerre entre la Russie et l'Ukraine ont participé à l’augmentation du prix de l’électricité en Europe.

Jouent un rôle sur le prix de l'électricité en France :

  • La hausse du prix du gaz qui fait tourner des centrales produisant de l’électricité et dont la France importe la totalité de sa consommation ;
  • Le contexte géopolitique (puisque la France importe de l'électricité) : notamment le risque d'un arrêt des importations de gaz russe anticipé par les marchés ;
  • Les prix du pétrole ;
  • Les conditions et les coûts d'approvisionnement, notamment des infrastructures ;
  • Le taux de remplissage des réserves ;
  • La hausse du coût des quotas de CO₂ ;
  • Les taxes : Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE), Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) et Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) de plus en plus importantes bien qu'elles servent parfois de variable d’ajustement ;
  • etc.
Pourquoi la hausse du coût des quotas de CO₂ a un impact sur le prix de l'électricité ?

Le prix de l'électricité est en partie lié à la quantité de carbone produite par les centrales.

Les producteurs d'énergie en Europe ont l'obligation d'acheter des droits d'émission en CO₂ afin de pouvoir en émettre sur le marché d'échanges de quotas d'émission. Ainsi, plus la production d'électricité émet du CO₂, plus la centrale doit acheter des quotas de CO₂.

Or, certaines centrales françaises, qui servent à produire de l'électricité « en renfort » dans le but de répondre aux besoins ponctuels (notamment en hiver lorsque la demande est forte), fonctionnent au charbon ou au gaz et émettent donc beaucoup de CO₂.

Ainsi, lorsque le coût des quotas de CO₂ est en hausse, celui de l'électricité également.

Sur le marché de détail

Les fournisseurs sont libres de fixer le prix auquel ils souhaitent commercialiser leur électricité. Cependant, il existe un prix du kWh fixé par l'État : le tarif réglementé, aussi appelé Tarif Bleu et exclusivement commercialisé par EDF Entreprises.

Il est régulièrement révisé (jusqu'à deux fois par an, en janvier et en juillet) par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) qui transmet ses propositions aux ministres chargés de l'Économie et de l'Énergie. Cependant, le Gouvernement garde un droit de véto et peut ainsi faire opposition dans un délai de trois mois. Les montants proposés reflètent la hausse des prix de gros de l'électricité.

Le prix du kWh au Tarif Bleu n'est donc pas fixe. Il évolue au cours du temps et entraîne avec lui l'évolution des prix du kWh des offres qui lui sont indexées.

Voici comment le Tarif Réglementé de Vente d’Électricité (TRVE) a évolué depuis 2019 pour les clients professionnels :

Sur les marchés de gros

Le prix de l'électricité en France provient majoritairement des centrales de production (parc nucléaire et autres) et des importations en provenance d’autres pays (européens).

Avant d'être vendue et livrée aux entreprises, l'électricité est vendue par les producteurs d'électricité et achetée par les fournisseurs sur le marché de gros. L'électricité achetée est vendue aux particuliers et aux entreprises via les offres de marché qui leur sont proposées et auxquelles ils souscrivent. Les fournisseurs peuvent acheter de l'énergie la veille pour le lendemain (marché SPOT) ou pour une fourniture dans les jours, semaines jusqu'aux années à venir (marché à terme).

Les prix de l'électricité pour le marché français sont établis sur des calculs complexes réalisés par les opérateurs du marché et sont fixés quotidiennement par des enchères communes. Voici l'évolution du prix de l'électricité sur le marché de gros depuis janvier 2020 :

En août 2022, le prix de gros pour l'électricité qui sera livrée en 2023 a franchi la barre des 1 000 €/MWh. Cette explosion des tarifs de l'électricité est liée à la diminution des livraisons de gaz russe, mais également et surtout, elle est en lien avec l'arrêt d'une grande partie du parc nucléaire français qui a fait chuter la production d'électricité.

Comment est structurée la facture d'électricité d'un professionnel ?

Le prix de l'électricité pour les professionnels, comme pour les particuliers, en France se divise en trois parties : la fourniture, l’acheminement (c'est-à-dire l'utilisation des réseaux) et les taxes et contributions. Chacune de ces parties représente, en temps normal, environ 1/3 de la facture d'électricité pour un professionnel.

  1. La fourniture d’énergie : seule partie de la facture qui fait l'objet d'une concurrence entre les fournisseurs. Cette partie de la facture permet au fournisseur de couvrir les coûts liés à l'approvisionnement en électricité, à la production (s'il produit de l'électricité) et à la gestion commerciale. Il est possible de négocier cette partie sur un contrat d'énergie.
  2. L’acheminement : le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE) est régulé et établi par la Commission de régulation de l’énergie. Il permet au fournisseur d’utiliser les réseaux de transport et de distribution pour livrer l'énergie jusqu'au professionnel.
  3. Les taxes et contributions : elles s'ajoutent à la facture Hors Taxes et sont fixées par les pouvoirs publics. Les fournisseurs les collectent via la facture du professionnel pour les reverser à l'État.

La facture d'électricité d'un professionnel comprend une part fixe (l'abonnement) et une part variable qui dépend de sa consommation. C’est sur la part variable qu'un professionnel doit se concentrer lorsqu'il souhaite réduire le montant de sa facture. En effet, plus le prix du kWh est bas, plus le montant de sa facture baisse.

Pour connaître le montant de cette part variable, il suffit de multiplier le nombre de kWh consommés par le prix du kWh HT pratiqué par le fournisseur. Ce calcul peut servir à comparer les fournisseur entre eux puisque la fourniture est la seule partie de la facture sur laquelle la concurrence a un effet. Pour gagner du temps, il est possible de faire appel à un comparateur multifournisseurs comme Selectra. Les experts B2B Selectra orientent leurs clients vers les offres les plus intéressantes en fonction de leur profil de consommation. Ils sont joignables au ☎️ 09 74 59 19 51 (service gratuit).
Obtenir un devis gratuit

Dernière mise à jour :