HPH, HCH, HPE, HCE : comprendre et bénéficier des tarifs horosaisonniers de l'électricité

Dernière mise à jour :
min de lecture

Les entreprises ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kVA bénéficient des tarifs horosaisonniers de l'électricité. Le prix du kWh peut afficher 5 prix différents en fonction du jour de l'année et de la plage horaire. Ce fonctionnement incite les entreprises à s'effacer sur les heures de pointe afin de réduire leur facture d'électricité, et contribue à l'équilibre de l'offre et de la demande sur le réseau électrique.

Comparez les offres d'électricité > 36 kVA

Quel est le prix des tarifs horosaisonniers ?

Prix de référence HT selon la CRE
Prix de référence HT Abonnement en €/kVA (ou €/kW) Parts variables en €/MWh
Pointe Heures Pleines Hiver Heures Creuses Hiver Heures Pleines Été Heures Creuses Été
"Profil Jaune" Client base moyen 45 -- 180 133 88 74
"Profil Jaune" Client base saisonnalisé 41 -- 187 140 90 76
"Profil Vert A5" base moyen 33 186 152 109 79 65
"Profil Vert A5" base saisonnalisé 32 191 158 115 81 66

Prix excluant la CTA, l'Accise et la TVA. À jour au 13/07/2024.

HPC, HCH, HPE, HCE : que sont les tarifs horosaisonniers

Les entreprises ayant un compteur de puissance souscrite supérieure à 36 kVA ont un contrat d'électricité régi par des tarifs horosaisonniers. En d'autres termes, il y a 5 postes horosaisonniers créant 5 prix du kWh différents s'appliquent en fonction du jour de l'année et de l'heure de la journée :

  1. Les Heures Pleines Hiver (HPH) ;
  2. Les Heures Creuses Hiver (HCH) ;
  3. Les Heures Pleines Été (HPE) ;
  4. Les Heures Creuses Été (HCE) ;
  5. Les Heures de pointe (P) ;

Les grandes entreprises en mesure d'optimiser leur consommation d'électricité durant les heures creuses et de s'effacer un maximum pendant les heures de pointe peuvent significativement réduire leur facture d'électricité.

Quelles sont les plages horaires P, HPH, HCH, HPE et HCE ?

Les plages horaires appliquées pour les tarifs horosiasonniers diffèrent selon si le consommateur est relié en haute tension ou en basse tension

Quelles sont les plages horaires pour les consommateurs reliés en haute tension (HTA) ?

  • Les tarifs horosaisonniers des consommateurs reliés en haute tension
  • Heures Pleines Hiver : du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, du lundi au samedi de 7h30 à 21h30 ;
  • Heures Creuses Hiver : du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, du lundi au samedi de 21h30 à 7h30 et le dimanche ;
  • Heures Pleines Été : du 1er avril au 31 octobre, du lundi au samedi de 7h30 à 21h30 ;
  • Heures Creuses Été : du 1er avril au 31 octobre, du lundi au samedi de 21h30 à 7h30 et le dimanche ;
  • Heures de Pointe : jusqu'à 15h par an répartis entre décembre et février, soit entre 8h et 12h, soit entre 17h et 21h.

Voici les périodes tarifaires dont dépendent les tarifs des professionnels reliés en HTA :

  • La saison « Hiver » s'étend du 1ᵉʳ novembre au 31 mars de l'année suivante ;
  • La saison "Été" s'étend du 1ᵉʳ avril au 31 octobre inclus.

Le tarif appliqué diffère également en fonction des heures pleines et des heures creuses :

  1. Les Heures Pleines ont lieu du lundi au samedi de 7 h 30 à 21 h 30 ;
  2. Les Heures Creuses ont lieu du lundi au samedi de 21 h 30 à 7 h 30 et durant toute la journée du dimanche ;

Enfin, un tarif spécial (plus élevé que les autres tarifs) s'applique durant les Heures de Pointe. Selon Enedis, les Heures de Pointe sont determinées par RTE.

Les heures dites de pointe mobile sont les heures de la période PP1 du mécanisme de capacité et sont déterminées par RTE la veille pour le lendemain, avec une limite de 15 jours par an.

Enedis

Les Heures de Pointe ont lieu uniquement entre décembre et février. Elles durent au maximum deux heures consécutives, et peuvent avoir lieu soit le matin entre 8h et 12h, ou le soir entre 17h et 21h.

Les plages horaires pour les consommateurs reliés en basse tension (BT)

  • Les tarifs horosaisonniers des consommateurs reliés en basse tension
  • Heures Pleines Hiver : du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, entre 16h et 21h30, entre 7h30 et 12h et durant 6h réparties entre 12h et 16h et entre 21h30 et 7h30 ;
  • Heures Creuses Hiver : du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, durant 8h par jour réparties entre 12h et 16h, et entre 21h30 et 7h30 ;
  • Heures Pleines Été : du 1er avril au 31 octobre, entre 16h et 21h30, entre 7h30 et 12h et durant 6h réparties entre 12h et 16h et entre 21h30 et 7h30 ;
  • Heures Creuses Été : du 1er avril au 31 octobre, durant 8 heures par jour répartis entre 12h et 16h et entre 21h30 et 7h30.
  • Heures de Pointe : jusqu'à 15h par an répartis entre décembre et février, soit entre 8h et 12h, soit entre 17h et 21h.

Les consommateurs reliés en basse tension bénéficient des même périodes d'hiver et d'été que ceux reliés en haute tension. Par contre, les plages horaires des heures creuses peuvent varier :

Les utilisateurs ont 8 heures creuses par jour, répartis sur les plages horaires suivantes :

  • Entre 12h et 16h ;
  • Entre 21h30 et 7h30.

Quels sont les avantages d'une tarification horosaisonnière ?

Une tarification horosaisonnière comporte de nombreux avantages, que ce soit pour l'entreprise concernée ou pour l'équilibre du réseau électrique.

Voici les principaux avantages liés à l'utilisation des tarifs horosaisonniers de l'électricité :

  • Une réduction des factures d'électricité : Les consommateurs peuvent bénéficier d'un prix du kWh réduit en utilisant l'électricité principalement pendant les heures creuses ;
  • Une incitation à une consommation plus responsable : ces tarifs incitent les consommateurs à s'effacer durant les heures de pointe, et à déplacer l'utilisation d'appareils énergivores en heures creuses. En cela, les tarifs horosaisonniers contribuent à une consommation plus responsable ;
  • Un meilleur équilibre du réseau électrique : Grâce à une consommation réduite en heures de pointe, il y a moins de pression sur le réseau électrique durant ces périodes ;
  • L'adoption de technologies intelligentes : La gestion de la consommation d'électricité via les tarifs horosaisonniers encourage l'adoption de compteurs communicants et l'utilisation d'outil en ligne facilitant le suivi de sa consommation ;

Être accompagné dans la compréhension et l'utilisation des tarifs horosaisonniers

Les tarifs horosaisonniers constituent un fonctionnement tarifaire complexe. Une mauvaise compréhension et ces tarifs et une mauvaise adaptation des habitudes de consommation des entreprises concernés peut conduire à une augmentation drastique de la facture d'électricité.

Pour être accompagné dans la compréhension et l'utilisation des tarifs horosaisonniers, il est recommandé de s'adresser à un courtier en énergie. Selectra peut fournir des conseils avisés sur la gestion des heures creuses, l’optimisation des périodes de pointe, et les opportunités d’économies potentielles.

Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit !

Un conseiller Selectra vous aide à comparer les devis de différents fournisseurs et à trouver la meilleure offre dans votre cas. Appelez gratuitement le 
☎️ 09 74 59 19 51 ou demandez un Devis gratuit en ligne en 2 minutes

 

Comment optimiser sa consommation d'électricité en fonction des tarifs horosaisonniers ?

Les entreprises concernées peuvent mettre en place une stratégie d'optimisation énergétique pour adoter leur consommation selon les tarifs horosaisonniers.

Voici des exemples de leviers d'actions possibles pour réduire la facture d'électricite au sein des entreprises utilisant des tarifs horosaisonniers.

L'utilisation d'outils de suivi de consommation

Les entreprises qui utilisent un outil de suivi de consommation performant peuvent collecter et analyser leurs données de consommation en temps réel. Ainsi, elles sont à même d'identifier les postes de consommation les plus énergivores durant les périodes tarifaires les plus coûteuses, soit les heures de pointe et les heures pleines.

Ainsi, cette analyse permet de mettre en oeuvre des leviers d'actions efficaces pour réduire la consommation d'électricité durant les périodes où le prix du kWh est le plus élevé.

Les entreprises doivent réaliser des audits énergétiques réguliers pour évaluer l'efficacité des stratégies mises en place et identifier les zones d'amélioration, afin d'ajuster la stratégie en se basant sur l'analyse des données collectées.

La planification des activités énergivores en Heures Creuses

En fonction du secteur d'activité des entreprises concernées, de nombreuses taches peuvent être planifiées en Heures Creuses.

  • Les opérations industrielles nécessitant une grande quantité d'énergie, comme le fonctionnement de machines lourdes, la production de masse, ou les processus de fabrication intensive ;
  • Le fonctionnement des équipements de traitement thermique, tels que les fours industriels des boulangeries, peuvent être programmés pour fonctionner principalement pendant les heures creuses ;
  • Les entreprises impliquées dans le stockage frigorifique, comme les entrepôts alimentaires ou pharmaceutiques, peuvent augmenter leur refroidissement ou congélation pendant les heures creuses pour réduire les coûts d'énergie ;
  • L'éxécution de mises à jour logicielles, de sauvegardes de données, ou d'autres tâches de maintenance informatique qui nécessitent des ressources significatives en termes de serveurs et d'équipements informatiques peut être planifiée durant les Heures Creuses ;
  • Les entreprises équipées de systèmes de stockage d'énergie, comme les batteries, peuvent les recharger pendant les heures creuses pour les utiliser ensuite pendant les périodes de tarification plus élevée ;
  • Le réglage de la température des bâtiments (chauffage ou climatisation) peut être réalisé en Heures Creuses afin de créer un environnement confortable pour le début de la journée de travail, tout en réduisant les coûts ;
  • Pour les entreprises nécessitant un nettoyage régulier des équipements ou des véhicules, comme les services de transport ou les industries alimentaires, programmer ces activités pendant les heures creuses peut être plus économique ;

Former et sensibiliser les employés aux problématiques énergétiques

La formation et la sensibilisation des employés à adopter une consommation d'électricité responsable peuvent contribuer de manière significative à la réduction des coûts énergétiques et à la promotion de la durabilité au sein de l'entreprise.

Pour cela, les entreprises doivent commencer par réaliser un audit énergétique pour identifier les principaux postes de consommation, et l'utiliser comme base pour concevoir des programmes de formation spécifiques.

Ensuite, il faut organiser des séances de formation pour informer les employés sur l'importance de la gestion de l'énergie et les avantages d'une consommation responsable. Les supports de formation doivent être interactifs et accessibles au plus grand nombre.

Le fonctionnement des tarifs horosaisonniers doit être expliqué de faón explicite de sorte à ce que les employés puissent contribuer à réduire les coûts en adaptant leurs habitudes de consommation aux heures creuses.

Enfin, il est important de communiquer en continu sur les progrès réalisés et les résultats obtenus grâce aux efforts collectifs.

Les différentes versions tarifaires du TURPE

Le Tarif d'Utilisation du Réseau Public d'Électricité (TURPE) représente l'ensemble des frais facturés pour l'acheminement de l'électricité à travers le réseau public. Cette composante tarifaire est cruciale, car elle influence directement le prix du kilowattheure (kWh) payé par les consommateurs, à l'instar des tarifs spécifiques tels que les heures pleines/heures creuses (HPH/HCH) et les tarifs horosaisonniers.

Le TURPE est un élément essentiel de la facturation de l'électricité, car il couvre les coûts liés à la maintenance et au développement du réseau électrique, garantissant ainsi la distribution efficace et sécurisée de l'électricité.

Pour répondre de manière plus adaptée aux différents profils de consommation, le TURPE est structuré autour de trois versions principales, chacune conçue pour un type spécifique d'utilisation du réseau :

  1. La version Longue Utilisation (LU) : Cette version est destinée aux utilisateurs qui consomment de l'électricité de manière régulière et soutenue tout au long de l'année. Elle convient particulièrement aux gros consommateurs industriels ou commerciaux, dont les besoins en électricité sont constants et importants ;
  2. La version Courte Utilisation (CU) : À l'opposé, la version CU s'adresse aux consommateurs qui ont une utilisation moins intensive du réseau. Ce tarif est adapté pour ceux dont la consommation d'électricité est plus saisonnière, ce qui entraîne des périodes de forte consommation suivies de périodes de faible demande ;
  3. La version Moyenne Utilisation (MU) : Cette version représente un équilibre entre les deux extrêmes. Elle est conçue pour les utilisateurs dont la consommation d'électricité varie de manière modérée au cours de l'année. Elle est idéale pour les petites et moyennes entreprises ou certains types de consommateurs résidentiels avec des besoins énergétiques plus fluctuants.

En complémentarité avec les tarifs horosaisonniers qui ajustent le prix de l'électricité en fonction de l'heure et de la saison, le TURPE joue un rôle prépondérant dans la détermination du coût de l'électricité. En fonction de la version appliquée, le TURPE peut donc significativement impacter la facture finale d'électricité, reflétant la complexité et la diversité des usages du réseau électrique. Sa structure vise à promouvoir une utilisation plus efficace du réseau tout en couvrant de manière équitable les coûts liés à son entretien et à son expansion.

❓ FAQ

Quelles sont les entreprises concernées par les tarifs horosaisonniers ?

Les tarifs horosaisonniers concernent les très gros consommateurs d'électricité. Plus précisément, ils s'adressent aux profils Tarif Jaune dont la puissance de compteur est comprise entre 36 et 250 kVA, et aux profils Tarif Vert, dont le compteur présente une puissance supérieure à 250 kVA.

Qui détermine les classes temporelles P, HPH, HCH, HPE et HCE ?

En France, les classes temporelles sont déterminées par le gestionnaire de réseau ENEDIS sur 95% du territoire, et par les entreprises locales de distribution (ELD) sur les 5% restants.

Questions, commentaires, remarques ?

Écrivez-nous à l'adresse [email protected]