Boulangerie : Quel fournisseur électricité / gaz choisir en 2023 ?

Dernière mise à jour :
min de lecture
réduires ses taxes

Réduisez vos factures d'électricité et gaz en faisant jouer la concurrence

Comparer les fournisseurs et leurs offres avec Selectra :

Notre plateforme téléphonique est actuellement fermée
réduire ses taxes

Pour faire des économies sur vos factures d'énergie en remplissant une demande de demande de devis en ligne :

Devis (1 min)
Annonce - Service géré par la société Selectra
boulangerie

Pour les boulangers ayant un compteur de puissance souscrite supérieure à 36 kVA, le prix de référence de l'électricité HT est, selon la Commission de Régulation de l'Énergie, de 0,134€/kWh. Il est conseillé de ne pas dépasser un prix de 0,138€/kWh. Si tel est le cas, il est conseillé de comparer les fournisseurs d'électricité pour obtenir un contrat de fourniture plus avantageux. Certaines boulangeries ont une puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA et sont éligibles au Tarif Bleu professionnel d'EDF. Son prix du kWh HT est de 0.2047 € en option Base, 0.2121 € en Heures Pleines, et 0.1758 € en Heures Creuses. Les boulangers-pâtissiers peuvent toutefois obtenir de meilleurs prix en comparant les fournisseurs et en choisissant une offre de marché adaptée à leurs besoins.

Comparez tous les fournisseurs pros

Quel est le prix de l'électricité pour une boulangerie ?

Le prix de l'électricité appliqué dans les boulangeries-pâtisseries dépend principalement de deux facteurs :

  1. La puissance souscrite du compteur d'électricité de la boulangerie ;
  2. Le choix du fournisseur d'électricité et les modalités du contrat de fourniture d'électricité choisi par le professionnel.

Plus précisément, parmi les artisans boulanger-pâtissiers en France :

  • 80 % ont une boulangerie reliée à un compteur de puissance souscrite supérieure à 36 kVA : ces boulanger-pâtissiers ont donc un profil de consommation de type « Tarif Jaune » (Compteur C4) ;
  • 20 % ont une boulangerie reliée à un compteur de puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA et ont donc un profil de consommation de type « Tarif Bleu » (Compteur C5)

La Commission de Régulation de l'Energie propose aux boulangers-pâtissiers un indice de prix permettant de savoir si le prix qui leur est proposé par leur fournisseur d'électricité est honnête ou non. Cet indice indique un prix du kWh et un prix de l'abonnement indicatif à destination des professionnels des Profils Jaune et Bleu.

Voici un tableau récapitulatif du prix de référence de l'électricité pour les boulangeries selon la CRE le 14 juillet 2024

Prix de référence de l'électricité pour les boulangeries (HT)
 

Client type moyen

€/kWhPrix de marché moyen bas*Prix de référencePrix de marché haut**
Client Bleu - Base0,1670,1700,173
Client Bleu - HPHC0,1420,1450,148
Client Jaune - Base0,1310,1340,138

* : Quantile 10 % ; ** : Quantile 90 % 
Prix hors TVA et CSPE valables le 14 juillet 2024
Source : CRE.

Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et gratuit !

Un conseiller Selectra vous aide à comparer les devis de différents fournisseurs et à trouver la meilleure offre dans votre cas. Appelez gratuitement le 
☎️ 09 74 59 19 51 ou demandez un Devis gratuit en ligne en 2 minutes

J'ai un profil de consommation de type Tarif Jaune, quel est le prix de l'électricité pour ma boulangerie ?

Selon la CRE, le prix de référence de l'électricité pour les boulangeries au Tarif Jaune est de 0,134€/kWh, hors TVA et hors Accise sur l'électricité (EX-CSPE). Le prix de l'électricité doit, en fonction du fournisseur, varier entre 0,131 et 0,138€/kWh. Le taux en vigueur en juillet 2024 de l'Accise sur l'électricité pour les professionnels ayant un profil Jaune est de 21€/MWh soit 0,021€/kWh. Le prix de référence de l'électricité incluant l'Accise sur l'électricité est donc de 0,155€/kWh

Si le prix payé par un boulanger au Tarif Jaune dépasse 0,138€/kWh, il est vivement conseillé de faire jouer la concurrence et de comparer les fournisseurs d'électricité afin de négocier un contrat de fourniture d'électricité plus avantageux.

Les boulangers-pâtissiers ayant un profil de consommation de type "Tarif Jaune" se voient appliquer des tarifs horosaisonniers.En d'autres termes, il y a 5 postes horosaisonniers créant 5 prix du kWh différents s'appliquent en fonction du jour de l'année et de l'heure de la journée :

  1. Les Heures Pleines Hiver (HPH) : du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, du lundi au samedi de 7h30 à 21h30 ;
  2. Les Heures Creuses Hiver (HCH) : du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, du lundi au samedi de 21h30 à 7h30 et le dimanche ;
  3. Les Heures Pleines Été (HPE) : du 1er avril au 31 octobre, du lundi au samedi de 7h30 à 21h30 ;
  4. Les Heures Creuses Été (HCE) : du 1er avril au 31 octobre, du lundi au samedi de 21h30 à 7h30 et le dimanche ;
  5. Les Heures de pointe (P) : jusqu'à 15h par an répartis entre décembre et février, soit entre 8h et 12h, soit entre 17h et 21h ;

Voici le prix de référence proposé par la CRE en fonction des différents postes horosaisonniers :

Prix de référence HT selon la CRE
Prix de référence HT Abonnement en €/kVA (ou €/kW) Parts variables en €/MWh
Pointe Heures Pleines Hiver Heures Creuses Hiver Heures Pleines Été Heures Creuses Été
"Profil Jaune" Client base moyen 45 -- 180 133 88 74
"Profil Jaune" Client base saisonnalisé 41 -- 187 140 90 76
"Profil Vert A5" base moyen 33 186 152 109 79 65
"Profil Vert A5" base saisonnalisé 32 191 158 115 81 66

Prix excluant la CTA, l'Accise et la TVA. À jour au 14/07/2024.

J'ai un profil de consommation de type Tarif Bleu, quel est le prix de l'électricité pour ma boulangerie ?

Les boulangers-pâtissiers ayant une puissance souscrite de compteur inférieure ou égale à 36 kVA, employant moins de 10 salariés, et ayant un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros sont éligibles au Tarif Bleu Pro d'EDF.

Le Tarif Bleu Pro a la particularité d'être régulé par les pouvoirs publics, et d'être sans engagement, et résiliable sans frais à tout moment.

Voici la grille tarifaire du Tarif Bleu professionnel d'EDF, en option Base et en option Heures Pleines / Heures Creuses.

Grille tarifaire de l'offre Tarifs Bleu Professionnel par EDF en option base
Tarifs Bleu Professionnel
Part fixe (€/an) Prix du kWh base
3 kVA 139.08 € 0.2047 €
6 kVA 175.8 € 0.2047 €
9 kVA 211.32 € 0.2047 €
12 kVA 246.36 € 0.2047 €
15 kVA 281.28 € 0.2047 €
18 kVA 313.8 € 0.2047 €
24 kVA 388.08 € 0.2047 €
30 kVA 461.4 € 0.2047 €
36 kVA 532.32 € 0.2047 €

Prix en € HT de l'offre Tarifs Bleu Professionnel du fournisseur EDF à jour au 14/07/2024

Grille tarifaire de l'offre Tarifs Bleu Professionnel par EDF en option hphc
Tarifs Bleu Professionnel
Part fixe (€/an) Prix du kWh HC Prix du kWh HP
6 kVA 177.72 € 0.1758 € 0.2121 €
9 kVA 214.8 € 0.1758 € 0.2121 €
12 kVA 252.24 € 0.1758 € 0.2121 €
15 kVA 292.68 € 0.1758 € 0.2121 €
18 kVA 330.24 € 0.1758 € 0.2121 €
24 kVA 412.2 € 0.1758 € 0.2121 €
30 kVA 487.08 € 0.1758 € 0.2121 €
36 kVA 561.6 € 0.1758 € 0.2121 €

Prix en € HT de l'offre Tarifs Bleu Professionnel du fournisseur EDF à jour au 14/07/2024

Les professionnels concernés peuvent aussi opter pour une offre de marché. Le 14 juillet 2024, le prix de référence proposé par la CRE, HTT est de 0,145€/kWh, ce qui donne un prix de 0,165€/kWh incluant l'Accise sur l'électricité, et excluant la TVA.

Quelle est la consommation d'énergie d'une boulangerie ?

Afin de proposer chaque jour en vitrine du pain frais, des viennoiseries savoureuses, des pâtisseries et autres confections dont seuls ont le secret les artisans boulangers-pâtissiers, il faut en amont consommer énormément d'énergie. En plus de l'huile de coude, de nombreux équipements vont nécessiter de l'énergie. Certes, on appréciera volontiers d'avoir des clients gourmands, mais les équipements gourmands (en énergie) quant à eux peuvent s'avérer un défi pour diminuer ses charges et permettre à son activité d'être rentable et pérenne.

Les équipements énergivores sont un incontournable : four à pain électrique ou au gaz, chambre froide, pétrin, vitrines réfrigérées, etc. Vous reconnaissez tout ou partie de cette liste dans votre commerce ? Nos conseils vous sont donc destinés !

four-boulangerie

Les 35 000 artisans boulangers français produisant leur propre pain dans leur local commercial sont les petits professionnels les plus gourmands en énergie, avec une consommation d'énergie moyenne de 99 000 kWh par an selon une étude ARENE-ADEME de 2008. Sur le total, 74 300 kWh sont dédiés à la cuisson du pain dans le four. Les commerçants boulangers n'ayant pas recours à un four pour cuire leur pain, et qui se font livrer leurs marchandises, ont donc une consommation d'énergie substantiellement plus faible.

Quelle est la consommation d'électricité de ma boulangerie ?

Retrouvez une analyse personnalisée pour savoir combien de kWh d'électricité consomme votre boulangerie grâce à l'outil gratuit Selectra.

Afin de pouvoir accéder aux données de votre compteur, nous avons besoin de votre prénom, nom, téléphone et numéro de PDL (point de livraison).

Je ne connais pas mon numéro de PDL

Comment faire baisser la facture d'électricité d'une boulangerie ?

Comparer les fournisseurs d'électricité et/ou de gaz

Il est judicieux pour les boulangers d'effectuer une comparaison minutieuse des différentes offres d'électricité disponibles sur le marché avant de prendre une décision de souscription. En effet, en sélectionnant un contrat d'électricité qui correspond précisément à leurs habitudes et à leurs besoins en matière de consommation, ils peuvent bénéficier d'économies significatives sur leurs factures énergétiques.

Pour négocier au mieux son contrat d'électricité, il est recommandé de faire appel à un courtier en énergie.

Besoin d'une prestation de courtage en énergie ?

Un expert B2B Selectra vous aide à comparer les devis de différents fournisseurs et à trouver la meilleure offre dans votre cas. Appelez gratuitement le 
☎️ 09 74 59 19 51 ou demandez un Devis gratuit en ligne en 2 minutes

Par exemple, l'utilisation d'un comparateur d'offres d'énergie, tel que le service de courtage proposé par Selectra, vise principalement à réduire les coûts des factures d'électricité pour les professionnels.

Ce service offre plusieurs avantages clés : il est gratuit, sans engagement ni contrainte, ce qui permet au professionnel de rester libre de ses choix sans risque de coupure d'électricité lors d'un changement de fournisseur. De plus, il représente un gain de temps considérable, évitant au professionnel de naviguer dans la complexité du marché de l'énergie pour trouver l'offre la plus adaptée à ses besoins spécifiques.

Résilier son contrat de fourniture d'électricité sans frais, c'est possible pour les boulangers !

Face à l'inflation, en particulier dans le secteur de la boulangerie, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé le mardi 3 janvier 2023 que les boulangers auraient désormais la possibilité de résilier leur contrat de fourniture d'électricité sans encourir de frais de résiliation, à condition que l'augmentation des prix soit jugée « prohibitive » et pose une menace directe à la pérennité de leur entreprise.

Cette mesure est destinée à alléger le fardeau financier que représente le coût de l'électricité pour ces professionnels, leur offrant ainsi une certaine marge de manœuvre pour naviguer dans un environnement économique incertain.

Cependant, le ministre a souligné que cette option serait évaluée et appliquée « au cas par cas » par les fournisseurs d'énergie. Chaque demande de résiliation sans frais sera examinée individuellement pour s'assurer que seules les entreprises réellement en difficulté puissent bénéficier de cette mesure. L'objectif est de cibler l'aide vers ceux qui en ont le plus besoin, en particulier les artisans boulanger qui font face à la « double peine » d'une inflation à la fois sur l'énergie et sur les matières premières essentielles à leur métier.

Passer à une tarification en heures pleines / heures creuses

Pour les boulangers qui ont initialement opté pour une tarification en option Base, il est possible de reconsidérer cette décision pour s'aligner sur une option tarifaire plus avantageuse compte tenu de leurs horaires d'activité spécifiques. En effet, basculer vers un contrat qui propose des tarifs réduits pendant les heures creuses (souvent la nuit et tôt le matin) peut engendrer des économies significatives, particulièrement parce que c'est durant ces périodes que les équipements énergivores tels que les fours à pain sont les plus utilisés.

Pour effectuer ce changement, le professionnel doit contacter son fournisseur d'électricité afin d'exprimer son souhait de modifier son option tarifaire. Le fournisseur est ensuite responsable de relayer cette demande à Enedis, l'entreprise en charge de la gestion du réseau de distribution d'électricité. Si la boulangerie est équipée d'un compteur intelligent Linky, le changement d'option tarifaire peut être réalisé rapidement, souvent dans un délai de 24 heures. .

Faire des travaux de rénovation énergétique

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans une boulangerie peut conduire à des économies d'énergie substantielles. Ces travaux peuvent couvrir un large éventail d'améliorations, allant de l'isolation du bâtiment à l'optimisation ou au remplacement des équipements énergivore.

Voici quelques pistes de rénovation à considérer pour réduire la consommation énergétique d'une boulangerie :

  • L'amélioration de l'isolation thermique des murs, du toit, et des fenêtres peut significativement réduire les besoins en chauffage et en climatisation, en maintenant une température intérieure stable ;
  • La modernisation des équipements de cuisson pour opter vers des équipements plus autonomes. Les fours représentent une part importante de la consommation énergétique d'une boulangerie. Investir dans des fours plus modernes et plus économes en énergie peut réduire la consommation électrique ou de gaz. Les nouveaux modèles offrent souvent une meilleure isolation, une montée en température plus rapide et des fonctionnalités avancées de régulation de température ;
  • La modernisation des systèmes de réfrigération pour des modèles plus efficaces, dotés de compresseurs et de systèmes de gestion de l'énergie plus performants ;
  • L'installation de systèmes de ventilation et de climatisation efficaces : une ventilation adéquate est cruciale dans une boulangerie pour évacuer la chaleur et maintenir une bonne qualité de l'air. Des systèmes de ventilation et de climatisation économes en énergie et bien dimensionnés peuvent améliorer le confort tout en réduisant la consommation d'énergie ;
  • L'adoption de systèmes de gestion de l'énergie permet de surveiller et de contrôler la consommation énergétique en temps réel, identifiant ainsi les opportunités d'économies d'énergie. De même, en analysant sa courbe de charge, le boulanger peut identifier les pics et les creux de consommation, et prendre des mesures correctives, à la fois pour optimiser les termes de son contrat, et pour réduire sa consommation d'énergie.

Pour financer ces travaux, les boulangers peuvent rechercher des aides et subventions disponibles, telles que les Certificats d'Économies d'Énergie (CEE), les aides de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) ou encore des dispositifs locaux. Il est également possible de bénéficier de taux de TVA réduits ou de crédits d'impôt pour certains types de travaux de rénovation énergétique.

Changer de four à pain pour réduire le montant de la facture

Le four à pain représente une part significative de la consommation d'énergie dans les boulangeries. Changer de four à pain pour un modèle plus efficace peut donc entraîner des économies substantielles. 

Changer de four à pain pour un modèle électrique moins énergivore

Changer le four à pain dans une boulangerie pour un modèle plus récent et plus écoénergétique peut entraîner des économies d'énergie substantielles pour plusieurs raisons :

  • Les fours à pain modernes sont généralement dotés de technologies avancées qui améliorent leur efficacité énergétique. Ils consomment moins d'énergie que les anciens modèls de fours pour atteindre et maintenir la température requise pour la cuisson du pain. Des matériaux isolants plus performants, une meilleure répartition de la chaleur et des systèmes de ventilation améliorés réduisent la perte de chaleur, ce qui diminue la quantité d'énergie nécessaire à l'utilisation ;
  • Certains fours modernes sont équipés de systèmes de récupération de chaleur qui utilisent la chaleur dégagée par le four pour préchauffer l'air entrant ou pour d'autres besoins énergétiques dans la boulangerie ;
  • Les fours récents peuvent inclure des modes d'économie d'énergie qui réduisent leur consommation d'énergie lorsqu'ils ne sont pas utilisés à pleine capacité.Par exemple, un mode "veille" peut réduire la température du four lorsqu'il n'est pas utilisé pendant certaines périodes, économisant ainsi de l'énergie sans affecter les performances de cuisson.

Remplacer un vieux four par un modèle plus récent et plus écoénergétique dans une boulangerie peut donc représenter un investissement initial significatif, mais il est souvent rapidement amorti grâce aux économies d'énergie réalisées.

Bien choisir entre un four à pain électrique ou au gaz naturel

Remplacer un four à pain électrique par un modèle au gaz naturel est une démarche qui peut se révéler particulièrement avantageuse sur le plan des économies d'énergie.

En effet, malgré un coût à l'achat 10 à 15% plus élevé que le four électrique, le four au gaz naturel est bien plus économique à l'usage car le prix du kWh du gaz naturel est en moyenne deux fois moins élevé que celui de l'électricité. Malgré l'investissement initial que représente le raccordement au gaz naturel, la pose éventuelle d'une cheminée et l'installation du nouveau four, le dispositif est rentabilisé en l'espace de quelques années.

Le tableau ci-dessous livre une estimation de la facture énergétique pour une boulangerie de taille moyenne consommant 74 300 kWh pour la cuisson et 24 700 kWh pour le chauffage et les autres usages.

Facture énergétique pour la boulangerie moyenne
Énergie de cuissonEDF GDF Suez


Tarifs réglementés

Total Direct Energie


TotalEnergies 
(offre Essentielle ou Horizon C5)

Four électrique10591€9680€
Four au gaz naturel7218€6723€
En savoir plus / souscrireTarifs réglementés d'EDF 
Tarifs réglementés d'Engie
09 74 59 19 51 
Rappel gratuit

Estimation réalisée au 1/08/2020 sur le comparateur de Selectra pour les professionnels.

De plus, les fours à gaz naturel offrent une montée en température plus rapide que leurs homologues électriques, et un contrôle précis de la température. Cela permet une réduction du temps de préchauffage et une réduction des pertes d'énergie, entraînant ainsi une diminution de la consommation énergétique globale. L'efficacité énergétique est donc améliorée, permettant aux boulangers de réaliser des économies tout en maintenant une production de haute qualité.

En outre, la durabilité et la fiabilité accrues des fours à gaz naturel constituent un investissement judicieux à long terme. Moins sujets aux pannes et nécessitant généralement moins d'entretien que les équipements électriques, ces fours peuvent contribuer à des économies supplémentaires, tant en termes de réparations que de temps d'arrêt de production.

Faire des économies sur la production de froid

La réduction des coûts opérationnels, notamment des frais énergétiques dans une boulangerie, peut être significativement aidée par l'exploitation des Certificats d'Économies d'Énergie (CEE). Ce dispositif incitatif, mis en place par les pouvoirs publics, vise à encourager les entreprises à investir dans des équipements ou des solutions améliorant leur efficacité énergétique.

Dans le cas spécifique d'une boulangerie, l'un des postes de dépense énergétique les plus importants concerne les équipements de production de froid (réfrigérateurs, congélateurs, chambres froides, etc.) et de cuisson. L'installation de régulateurs de température avancés sur ces appareils peut entraîner une réduction substantielle de la consommation d'énergie, en ajustant avec précision le fonctionnement des équipements selon les besoins réels et en évitant les gaspillages.

Les Certificats d'Économies d'Énergie, obtenus suite à la réalisation d'actions d'économie d'énergie, peuvent être monétisés auprès d'organismes obligés (fournisseurs d'énergie) qui sont dans l'obligation d'atteindre des objectifs d'économie d'énergie sous peine de pénalités. L'installation de régulateurs de température dans une boulangerie, conformément aux critères de la fiche d’opérations standardisées BAT-TH-134, permet ainsi de bénéficier de ces certificats, qui peuvent financer en tout ou partie l'achat et l'installation de ces systèmes de régulation.

Quelles sont les aides gouvernementales disponible pour réduire la facture d'électricité des boulangeries ?

Afin d'aider les artisans boulangers-pâtissiers à faire face à l'augmentation des prix de l'énergie depuis la crise énergétique de 2022, trois aides financières leur ont été mises à disposition:

Le bouclier tarifaire : 80% des boulangeries françaises n'y sont pas éligibles

Le bouclier tarifaire est une mesure instaurée en octobre 2021 par le gouvernement pour protéger les consommateurs de la hausse sans précédent des prix de l'énergie. Le bouclier tarifaire a consisté à limiter l'augmentation du prix du gaz naturel et de l'électricité à 15 % durant l'année 2023. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé le vendredi 21 avril 2023 sur LCI que le bouclier tarifaire sur l'électricité était prolongé de deux ans supplémentaires, soit jusqu'en 2025. Initialement prévu pour aider les particuliers, le dispositif a été étendu aux entreprises éligibles au tarif réglementé de vente professionnel. Les clients au Tarif Bleu en bénéficient automatiquement.

Les boulangeries éligibles au Tarif Bleu professionnel, et donc au bouclier tarifaire, représentent environ 20% des boulangeries en France.

En effet, même si l'immense majorités des boulangeries françaises emploient moins de 10 salariés et ont un chiffre d'affaires annuel inférieur à 2 millions d'euros, elles sont, le plus souvent, non-éligibles au bouclier tarifaire. L'éligibilité à ce dispositif contient un troisième critère : avoir une puissance souscrite de compteur inférieure ou égale à 36 kVA, ce qui n'est pas le cas de la plupart des boulangeries.

Comme l'a expliqué Marc Sanchez, Secrétaire général du Syndicat des indépendants (SDI):

Le critère de la taille de l'entreprise est sans lien avec celui des tarifs régulés de l'électricité. Le véritable critère est celui de la puissance du compteur. Or la plupart des boulangeries, même les petites boulangeries de quartier, entre le four, le pétrin, les chambres froides et les banques réfrigérées, ont besoin d'une puissance énergétique qui les placent hors du champ de la protection énoncée par le ministre de l'Économie

Marc Sanchez - Secrétaire général du Syndicat des indépendants (SDI)

Le dispositif d'amortisseur électricité

Les boulangeries non éligibles au bouclier tarifaire peuvent bénéficier de l'amortisseur électricité. Cette aide a été reconduite du 1er janvier au 31 décembre 2024.

Ma boulangerie est-elle éligible à l'amortisseur électricité ?

Les boulangeries sont éligibles à l'amortisseur électricité si elles sont :

  • Des Très Petites Entreprises (TPE) qui ont un chiffre d'affaires annuel inférieur à 2 millions d'euros, emploient moins de 10 personnes et ont au moins un site d’une puissance de compteur contractualisée strictement supérieure à 36 kVA, (ce qui est le cas de la plupart des boulangeries non-éligibles au bouclier tarifaire) ;
  • Des Petites et Moyennes Entreprises (PME) qui emploient entre 10 et 250 employés, ont un chiffre d'affaires ou un budget annuel de moins de 50 M€ ou un total de bilan n’excédant pas 43 M€.

Quel est le montant de l'aide relative à l'amortisseur électricité ?

La méthode de calcul de la remise appliquée à la facture d'électricité pour les entreprises dans le cadre de l'amortisseur électricité est basée sur une consommation dite de « référence ». Cette consommation de référence est établie en analysant les données de consommation électrique de l'entreprise sur les cinq dernières années. Ce système de remise est conçu pour alléger la charge financière liée à la consommation d'électricité des entreprises, en particulier dans un contexte de prix élevés.

  • Pour les Très Petites Entreprises (TPE), le mécanisme de réduction permet une remise de 100 % sur la partie de la consommation électrique qui excède un coût de 230 euros par MWh. Cependant, cette remise est plafonnée : elle ne peut s'appliquer qu'à hauteur de 90 % de la consommation de référence de l'entreprise. En d'autres termes, si une TPE consomme au-delà de son seuil de référence, la réduction ne s'appliquera que sur 90 % de cette consommation de référence, et ce, pour la part de la consommation qui dépasse les 230 €/MWh ;
  • Pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME), la remise accordée équivaut à 75 % de la partie de la consommation supérieure à un seuil de 250 euros par MWh. Comme pour les TPE, cette réduction est limitée à 90 % de la consommation de référence de l'entreprise. Cela signifie que la réduction s'applique uniquement à 90 % de cette consommation de référence et seulement pour la quantité consommée au-delà du prix de 250 €/MWh.

Généralement, l'amortisseur électricité couvre entre 20 et 30% de la facture d'électricité des boulangeries éligibles.

Un guichet d'aide au paiement

Le guichet d'aide au paiement de l'électricité et du gaz est une aide financière qui a été mise en place en 2022 puis reconduite jusqu'à décembre 2023 pour aider les entreprises grandes consommatrices d’énergie qui ont été particulièrement affectées par les conséquences économiques et financières de la guerre en Ukraine.

Cette aide financière est répartie en trois régimes en fonction de la taille et de la situation financière des entreprises :

  1. Régime à 2M€ : Les entreprises ayant subi une perte d'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) ou affichant un EBE négatif peuvent bénéficier d'une aide équivalente à 30 % des coûts éligibles, plafonnée à 2 millions d'euros. Le critère de baisse d'EBE de 30 % a été supprimé pour simplifier le dispositif ;
  2. Régime à 25M€ : Les entreprises avec un EBE négatif et des pertes égales au double des coûts éligibles peuvent obtenir uneaide équivalente à 50 % de ces coûts, plafonnée à 25 millions d'euros ;
  3. Régime à 50M€ : Les entreprises répondant aux critères du régime à 25M€ et exerçant leur activité principale dans des secteurs fortement exposés à la concurrence internationale peuvent bénéficier d'une aide équivalente à 70 % des coûts éligibles. La liste des secteurs est définie par la Commission de Régulation de l'Énergie.

Les boulangeries qui étaient éligibles à cette aide d'urgence sont celles qui répondent à l'un des deux critères suivants :

  • Les grandes consommatrices d'énergie, c'est-à-dire celles pour lesquelles les achats de gaz ou d'électricité représentaient au moins 3 % de leur chiffre d'affaires en 2021 ;
  • Les entreprises ayant subi un doublement du prix du gaz ou de l'électricité pendant la période éligible par rapport à la moyenne des prix en 2021. Cela implique que, pendant au moins 1 mois de la période éligible, l'entreprise a payé au moins le double du prix unitaire d'énergie par rapport à la moyenne de janvier à décembre 2021.

Questions, commentaires, remarques ?

Écrivez-nous à l'adresse [email protected]